Bienvenue sur un site entièrement dédié à une montagne, les Dents du Midi
Telles des sentinelles postées à l’entrée du Valais, les Dents du Midi sont forgées par sept sommets comme les sept merveilles du monde. Leurs noms évoquent souvent la dimension architecturale : la Cime de l’Est, la Forteresse, la Cathédrale, l’Éperon, la Dent Jaune, les Doigts et la Haute Cime. On peut les admirer de Bex jusqu’au lointain Jura.
Photographe, réalisateur, passionné de montagnes et d’histoire, je vous invite à découvrir les faces méconnues de ces sept merveilles par les images et les textes que j’ai rassemblés et unis autour de différents thèmes.
Au plaisir de construire cette histoire avec vous,
Fabrice Ducrest
Présentation dans l'ordre des différents noms des sommets des Dents du Midi
Les premières ascensions
1784
22 août
La Haute Cime (3257 m.)
Vicaire Jean-Maurice Clément
1842
16 août
La Cime de l’Est (3178 m.)
François-Marie Bruchon, Nicolas Délez, Eléonore Mottier et trois autres personnes
1870
7 juin
La Forteresse (3163 m.)
Emile Javelle et Joseph Oberhauser
1879
24 août
La Dent Jaune (3185 m.)
Maurice Wirz, de Trey et les guides Claude Bochatay, François et Joseph Fournier
1881
31 août
La Cathédrale (3159 m.)
Auguste Wagnon, Edouard Jacottet et le guide François Fournier
1886
3 juillet
Le Doigt de Salanfe (3205 m.)
Auguste Wagnon, Paul Beaumont et les guides
Claude Bochatay, François et Joseph Fournier
1892
4 août
Le Doigt de Champéry (3209 m.)
R. de Breugel Douglas et les guides
Pierre-Louis et Louis Délez
1892
8 août
L’Éperon (3113 m.)
P. Janin et guides

Que la soirée fut belle !

L'éclipse de Lune du 27 juillet 2018 au sommet de la Cime de l'Est dans le massif des Dents du Midi. © Fabrice Ducrest

C’est à 22h22 précise que l’éclipse était totale dans le ciel en ce vendredi 27 juillet 2018. Appelée « lune de sang » ou « lune rousse » de par la couleur rougeâtre qu’elle a revêtit pendant 103 minutes, elle s’est idéalement posée au sommet de la Cime de l’Est pour le plus grand bonheur des nombreux curieux présents ce vendredi soir à la Foilleuse. © Fabrice Ducrest

 

 

 

La planète Mars durant l'éclipse totale du 27 juillet 2018. Arrivée à 22h50 entre les sommets de la Dent Jaune et des Doigts. © Fabrice Ducrest

Un spectacle magnifique complété par l’apparition de la planète Mars à 22h50 entre les sommets de la Dent Jaune et des Doigts. Tout comme la Lune ce soir-là, l’alignement de la planète était parfait avec la Terre et le Soleil (on appelle ce phénomène une « opposition »). Recevant un maximum de lumière directe, la planète rouge était alors l’astre le plus lumineux dans le ciel, plus lumineux que Jupiter. © Fabrice Ducrest